Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Eco-Games, leur genèse, leurs principes d'organisation, leur déroulement, et les perspectives novatrices qu'ils offrent au sport et aux sportifs.

Eco-Games Brésil 2010: arrêt sur images...

Publié le 28 Septembre 2010 par La rédaction

Par où commencer pour décrire au mieux l'atmosphère unique de ces Eco-Games ? Laissons-nous simplement aller à partager avec vous quelques clichés-souvenirs particulièrement évocateurs...

 

2010EGbici04bis.JPG

 L'épreuve de bici urbana figure sans doute parmi les plus colorées et les plus "improbables" des Eco-Games Brésil, pour de multiples raisons: on ne sait jamais combien de participants prendront le départ car beaucoup se présentent sur la ligne... sans vélos; l'état des machines inspire parfois la défiance la plus totale (pneux usés jusqu'à la corde, freins imaginaires, pas de vitesse voire un pignon fixe), les bikers pédalent... en havaianas et n'ont absolument jamais de casque, etc. mais peu importe, c'est la joie d'être ensemble et une pratique sportive décomplexée qui prime sur le paraitre et la performance ! Bien sur, un certain nombre de mesures sont prises chaque année pour garantir la sécurité des pratiquants, comme la neutralisation du circuit en ville (personne n'est autorisé à dépasser la roue avant du coordonnateur technique de l'épreuve, la première partie du circuit consiste donc à traverser ensemble à allure contrôlée et en faisant un maximum de bruit la bourgade d'Itacaré) et le déclenchement réel de la course n'intervient qu'à partir du moment le circuit est en côte (la vitesse est donc très limitée et les chutes, rarissimes, toujours sans conséquences).

 

2010EGfoot13bis.JPG

 Le tournoi de football, organisé sur la plage de Coroinha en bordure du rio de Contas et en face du petit port de pêche et de la péninsule sauvage de Marau, donne toujours lieu à des accès/excès de fièvre comico-comiques observés et partagés par tous avec une totale délectation ! Cette année la finale a débouché sur un match nul, donc une séance de tirs aux buts... le terrain a alors été envahi par des spectateurs de tous âges désireux d'être aux premières loges. C'est finalement le club local de Caldeirao qui a décroché les ballons de football mis en jeu à l'occasion du tournoi, au détriment de l'ACI Futebol de Jeferson (ici en train de tirer au but).

 

2010EGcap23bis.JPG

La course à pied des plages, qui ouvre traditionnellement les Eco-Games Brésil, permet à des jeunes (et moins jeunes) de tous horizons et de tous quartiers de relier toutes les plages de la ville en courant, et de se retrouver ensuite sur le sable de Ribeira au couchant pour des discussions enflammées sur leurs exploits du jour avant de poser par petit groupe pour la postérité... l'ambiance est toujours bon enfant, on partage eau et bananes en prenant garde à en laisser pour les attardés, et on rentre enfin en marchant vers le centre ville en se promettant de se retrouver dès le lendemain pour de nouvelles aventures éco-sportives.

 

2010EGs-r01bis.jpg Toutes les épreuves de natation (natation, swim&run) se déroulent sur la plage de Concha, une anse de joli sable jaune d'or protégée des vagues de l'océan et permettant ainsi une pratique en toute sécurité. Comme pour les autres épreuves au programme des Eco-Games, les inscriptions sont prises jusqu'à la dernière minute (voire... seconde !) pour maximiser la participation locale, y compris des plus timides ou des retardataires (qui sont légions à Bahia...). Nous avons choisi comme lieu de rendez-vous une cabana au centre de la plage et y recueillons les noms (ou plutôt les surnoms) des engagés volontaires pour ces nouveaux travaux d'Hercule. Un simple numéro écrit au feutre sur l'épaule ou la poitrine et l'affaire est faite... que les Jeux commencent !

 

2010EGvolei13bis.jpg

 Le tournoi de beach volley est coordonné par l'association locale AVI et dynamisée au quotidien par Joedson (au centre, en maillot blanc) cheville ouvrière du club sans lequel elle n'aurait jamais pu voir le jour. Ce tournoi est ouvert à toutes les catégories d'âges, depuis les petiots jusqu'aux adultes; et quand on voit le niveau technique des bambins et bambines, on se dit que ce Joedson-là a bien du talent et mériterait d'être aidé davantage... Joedson accompagne les Eco-Games avec passion depuis 2006, et pour rien au monde nous ne pourrions nous passer de lui !

 

Eco-Games-Bresil-2983bis.JPG

 La journée passée dans l'école Rosa dos Ventos, dans l'intérieur des terres, au milieu des plantation de cacao émergeant de la forêt tropicale bahianaise, restera sans doute gravée dans nos mémoires comme la plus émouvante des Eco-Games Brésil 2010. Nous y avons organisé plusieurs épreuves et activités qui visaient à mieux comprendre et protéger l'écosystème environnant et soutenir les initiatives locales coordonnées par Hugo via l'association Pedra do sabia. Sur cette photo, un enfant participant à la course des porteurs d'eau (circuit à réaliser en portant une demie noix de coco remplie d'eau dont il ne faut pas perdre une goutte car l'eau est très importante pour la vie).

 

2010EGpremioNat02bis.JPG

Petit clin d'oeil à Leonardo Lopez, dit "Lelo", un des plus sympathiques et talentueux participants à l'édition 2010 des Eco-Games Brésil. Il tient à la main une paire de lunettes de natation et autour du cou un tee-shirt de "finisher" qui viennent de lui être offerts lors de la soirée de clôture des Jeux pour sa participation aux épreuves de course à pied et de natation. Il choisira ensuite une paire de chaussures d'athlétisme, qui lui permettront de s'entraîner dans de meilleures conditions dans cet exercice en vue - notamment - des épreuves pédestres des Eco-Games 2011... Quand on sait qu'il a terminé 3ème de la course à pied des plages en courant pieds nus sur les pavés ou encore dans le sous-bois périlleux du costao avant de déboucher sur la plage de Ribeira, on imagine bien que ces chaussures pourraient lui permettre de progresser à pas de géant... c'est tout ce qu'on lui souhaite ! Le point commun à tout ce matériel ? Il a été offert par des sportifs(ives), entreprises et clubs français qui se sont mobilisés au cours des 12 mois passés dans le cadre de la collecte d'équipements sportifs coordonnée par l'association SVPlanète depuis la création des Eco-Games. Un matériel acheminé vers Itacaré par les bénévoles de SVPlanète et offert à TOUS les participants, quel que soit leur classement aux différentes épreuves de ces Jeux. Une philosophie exemplaire dont nombre d'organisations sportives élitistes feraient bien de s'inspirer...

Commenter cet article